+216.75.220.106
*
Demandez un devis
Tour du mondeColonie de vacances
Séjours linguistiques

Toutes les circuits halal

Actualités Hajj et Omra

L'Arabie Saoudite impose une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 5% à partir de 2018
Le Conseil des ministres saoudien a décidé d'approuver l'accord unifié de taxe sur la valeur ajoutée du CCG.
La décision a été prise par la...

Conseils pour le Hajj

Conseils pour le Hajj

Argent

Après calcul de votre budget, demandez les travelers cheques à votre banque (chèques de voyage). Les "travelers" sont le moyen le plus sûr pour transporter une somme importante d'argent, c'est toujours mieux que le...

Salle des médias

Salle des médias
GO-Makkah, fidèle au rendez-vous du «Salon Hajj et Omra en Europe 2010», a enregistré une présence remarquable saluée par l'enthousiasme des visiteurs de notre stand et de nombreux contacts avec les professionnels.

Nouveau

GO-MAKKAH

Réalise pour vous votre site web en marque blanche

École du Hajj

les Miqâts du Hajj
Les Miquât sont des lieux connus délimités et précisés par notre prophète en  en fonction de la provenance des pèlerins faisant route vers la...
<< Retour

Fatwa online: Al Hajj Arafa


Certains pèlerins qui ne peuvent pas prier à la mosquée de Namira  prient dans leurs tentes. En fait, l’un d’entre eux se charge de faire la khotba (sermon) ensuite dirige la salat à l’identique de ce qui se passe à la mosquée de Namira, cela est-il permis ? 


    L’honorable cheikh Al-Otheïmîne (qu’Allah lui accorde sa miséricorde : Il n’y qu’une seule khotba à ‘Arafat, et elle est faite par l’imam des musulmans ou par son représentant et il n’est pas permis à chaque groupe de faire une khotba.) Ainsi, ceux qui ne sont pas présents à Namira prient dans leurs tentes en regroupant et raccourcissant le dohr et le’ asr sans faire de khotba car ceci relève de l’innovation (bid’a) qu’il faut interdire. Cependant, sachez que de nos jours, il est possible d’écouter la khotba de ‘Arafat même dans les tentes car elle est retransmise par la radio. 

    Les gens seront rassemblés au jour de la Résurrection à Arafa


      • Les gens seront rassemblés au jour de la Résurrection dans la région qui abrite la Syrie et non à Arafat ?
      • Aucun argument valable ne le soutient.
      • Cheikh Saad al-Houmayd.
      • Bien au contraire, un hadith authentique affirme que c’est dans la région qui abrite la Syrie qu’ils seront rassemblés. En effet, d’après Abou Dharr (P.A.A) le Prophète  (Salla Allahou Alaihi wa Salam) a dit : « Le cham (grande Syrie) sera la terre du Rassemblement et de la Résurrection » (rapporté par Ahmad).

       

      • Al-Manawi dit dans Faydh al-Qadir : « c’est l’endroit auquel les gens seront conduits et rassemblés après leur résurrection pour examiner leur compte. L’endroit a été choisi parce qu’il fait partie de la terre à propos de laquelle Allah a dit : «Nous l’avons rendu bénie pour les mondes ». La plupart des prophètes annoncèrent leur mission là et firent propager leurs législations à partir de cette terre. Ceci la rend digne d’être la terre du Rassemblement et de la Résurrection ».
      • Voir Faydh al-Qadir par al-Manawi, vol. 4 p. 171.
      • Cependant le rassemblement des gens à Arafa au moment du pèlerinage (hajj) rappelle au musulman le Rassemblement et la Réunion des serviteurs d’Allah pour le règlement de leur compte et leur rétribution… Allah le sait mieux.

       

       

      Fatwas Online concernant le jeûne de Arafat


      Quel est l’avis juridique concernant le jeûne du jour de Arafat pour celui qui accomplit le pèlerinage et celui qui ne l’accomplit pas ?


        L’honorable cheikh Al-Otheïmîne (qu’Allah lui accorde sa miséricorde): jeûner le jour d’Arafat (9ème jour du mois de dhoul-hijja) est une tradition prophétique fortement conseillée. En effet, on interrogea le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salam) au sujet du jeûne le jour de Arafat, il répondit :

        « Je compte sur Allah pour qu’il expie les péchés de l’année antérieure et l’année à venir » et on trouve dans une autre version : « qu’il expie l’année passée et celle qui reste à venir. »

         Par contre, le pèlerin n’a pas à jeûner ce jour-là, car le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salam) n’a pas jeûné le jour de Arafat lors du pèlerinage d’adieu. À ce sujet, on trouve dans le recueil authentique de Boukhâry selon Maïmouna (qu’Allah l’agréé) qui raconte le doute qui s’est emparé des gens au sujet du jeûne du Prophète  (Salla Allahou Alaihi wa Salam) le jour de Arafat. (Pour fermer la porte à d’éventuels doutes) elle lui fit parvenir un verre de lait pendant qu’il se tenait debout dans Arafat, il le but sous la contemplation de tous les gens.

        Si la date du jour de Arafat diverge entre les pays à cause des différents moments de l’apparition de la lune, devons-nous jeûner selon le pays où nous nous trouvons ou selon le pays des deux mosquées sacrées (le Royaume d’Arabie Saoudite). 

            

          L’honorable cheikh Al-Otheïmîne (qu’Allah lui accorde sa miséricorde) : la réponse à cette question repose sur la divergence des gens de science : l’apparition de la lune est-elle la même pour toute la terre ou est-elle différentes selon chaque contrée géographique ? La réponse exacte est que l’apparition de la lune diffère selon les contrées.

                   Par exemple, si la lune est apparue à La Mecque, et nous sommes arrivés au neuvième jour, alors que la lune a été vue un jour avant dans un autre pays, ce jour qui correspond à Arafat (pour nous) sera le dixième jour pour eux. Il leur sera donc interdit de jeûner ce jour, car il correspond au jour de l’Aïd. De même, si l’apparition de la lune a pris du retard à La Mecque, ainsi le neuvième jour à La Mecque correspondra au huitième jour dans l’autre pays. Ils jeûneront donc le neuvième jour qui correspondra au dixième jour à La Mecque. Ceci est l’avis le plus sûr, car le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salam) a dit :

          « Jeûnez lorsque vous voyez apparaître le croissant de lune, et rompez le jeûne (du mois de ramadan) lorsque vous voyez apparaître le croissant de lune. »

          Ceux dont la lune n’apparaît pas dans leur direction, ne peuvent pas être considérés comme ceux qui l’ont vue. De plus, l’unanimité est d’accord que l’apparition de l’aube et le coucher du soleil sont pris en compte différemment selon chaque contrée. Il en est donc de même pour la détermination du calendrier des mois qui sera déterminée de la même façon que l’on détermine les horaires de la journée.  (Fatwas de cheikh Al-Otheïmîne, t17).