TOULOUSE

05.62.86.90.28
2 Allée de Bellefontaine

DREUX

02.37.15.17.41
6 Avenue de Melsungen

IVRY SUR SEINE

01.49.87.70.21
32 avenue Pierre Semard

Séjours linguistiques

Toutes les circuits halal

Actualités Hajj et Omra

Félicitation au champion Bilel Bouhouch le titre du OCTA IN MAX MUAY THAI
Le 12 février, à la ville de Pattaya Bilel Bouhouch originaire de la ville de Gabès du Sud Tunisien, et pris en charge par l’agence Go-Makkah a gagné le titre du...

Conseils pour le Hajj

Conseils pour le Hajj

Taxi

Pendant le Ramadan et les jours du Hajj, les prix des taxi grimpent et se multiplier par 5 parfois ou plus. Il faut être très vigilant et demander à plusieurs taxi le prix avant de choisir car la différence peut être énorme.

Salle des médias

Salle des médias
GO-Makkah, fidèle au rendez-vous du «Salon Hajj et Omra en Europe 2010», a enregistré une présence remarquable saluée par l'enthousiasme des visiteurs de notre stand et de nombreux contacts avec les professionnels.

Nouveau

GO-MAKKAH

Réalise pour vous votre site web en marque blanche

École du Hajj

Les mérites du jour de « Arafat »
Dans la première décade sacrée du mois de Dhû Al Hijja, le jour de Arafat, correspondant au 9éme jour et coïncidant avec le deuxième jour du...
<< Retour

Fatawas Al Hajj online: le Tawaf


  • Il omet par oubli un des tours du tawaf principal :

     

Si le pèlerin omet un des tours du dit tawaf et met du temps à s’en souvenir, il doit reprendre le tawaf, s’il s’en souvient immédiatement, il se contente d’effectuer le tour manquant.

Allah est le garant de l’assistance.

 

  • Dire « Allahou akbar » à la fin du tawaf :

Les tours effectués autour de la Kaaba constituent une pratique cultuelle pure. Et ces pratiques sont en principe immuables. Or il a été rapporté que le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Salam) prononçait la formule susmentionnée chaque fois qu’il se trouvait au niveau de la Pierre noire.

Nul doute que celui qui accomplit ce rite termine le septième tour au niveau de la Pierre. Par conséquent, il lui est recommandé de prononcer ladite formule comme au début pour perpétuer le geste du Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Salam) et y ajouter le contact par le toucher ou le baiser avec la Pierre noire, si possible.

Allah est le garant de l’assistance.  


  • La fin du temps réservé au tawaf principal :

Le temps réservé au tawaf principal commence dès la fin de la première moitié de la nuit précédant le jour du Sacrifice pour les faibles et ceux qui leur sont assimilables. Et ce temps n’a pas de limite précise. Cependant, il vaut mieux que le pèlerin s’empresse à l’accomplir dès que possible tout en se ménageant et en choisissant les moments pendant lesquels la bousculade s’atténue sur l’aire du tawaf. Et ce pour éviter la nuisance à soi-même et aux autres.

Allah est le garant de l’assistance.


  • Reporter le tawaf principal jusqu'au moment du tawaf d’adieu ?

Interrogé sur cette question, Cheikh Ibn Baz a dit : « Il n’y a aucun inconvénient à agir ainsi. Si l’on retarde le tawaf principal, effectue tous les rites et procède juste avant de voyager au tawaf principal, celui-ci peut alors tenir lieu du tawaf d’adieu. Mais s’il fait les deux tawaf séparément, c’est mieux. Mais il peut bien se contenter d’intégrer l’un dans l’autre ». Fatawa Ibn Baz, 17/332.


  • L’abandon du tawaf principal (ifaada) :

Cheikh Ibn Outhaymine a dit : « Le tawaf principal constitue un des piliers essentiels du pèlerinage. Si on l’abandonne, on n’a pas accompli le pèlerinage. Et l’on doit retourner à La Mecque, même si l’on était arrivé chez soi, pour s’acquitter du tawaf  en question. Et on ne pourra pas avoir des rapports intimes avec sa femme aussi longtemps qu’on n’aurait pas effectué le dit tawaf. C’est parce que l’intéressé ne saurait pas parvenu au deuxième terme de l’état de sacralisation. Car ce terme est marqué par l’achèvement du tawaf principal et de la marche entre Safa et Marwa, si l’on a opté pour le tamatou ou pour le quirane, et si on avait opté pour l’ifrad mais n’avait pas fait ladite marche à la suite du tawaf d’arrivée. »

Fatawa arkane al-islam, p. 541

                                                                                    La Commission Permanente pour les Recherches scientifiques et la Consultance religieuse.

                                                                           Fatawa de la Commission, 11/253