TOULOUSE

05.62.86.90.28
2 Allée de Bellefontaine

DREUX

02.37.15.17.41
6 Avenue de Melsungen

IVRY SUR SEINE

01.49.87.70.21
32 avenue Pierre Semard

Séjours linguistiques

Toutes les circuits halal

Actualités Hajj et Omra

Félicitation au champion Bilel Bouhouch le titre du OCTA IN MAX MUAY THAI
Le 12 février, à la ville de Pattaya Bilel Bouhouch originaire de la ville de Gabès du Sud Tunisien, et pris en charge par l’agence Go-Makkah a gagné le titre du...

Conseils pour le Hajj

Conseils pour le Hajj

Médicaments

Si vous consommez des médicaments délivrés sur ordonnance, prenez soin d'en apporter avec vous en quantités suffisantes. Cependant, la plupart des médicaments vendus sans ordonnance sont disponibles dans les pharmacies à La Mecque. Aussi, à ...

Salle des médias

Salle des médias
GO-Makkah, fidèle au rendez-vous du «Salon Hajj et Omra en Europe 2010», a enregistré une présence remarquable saluée par l'enthousiasme des visiteurs de notre stand et de nombreux contacts avec les professionnels.

Nouveau

GO-MAKKAH

Réalise pour vous votre site web en marque blanche

École du Hajj

Les règles et bienséances du jour de Aïd Al Idhâ
Aïd Al Idhâ est une des deux fêtes principales musulmanes, en plus de Aïd Al Fitr. Selon Le Prophète (Salla Allahou Alaihi Wa Sallama) : « Toute nation a...
<< Retour

Accomplir le Hajj ou la Omra à la place d'une personne décedés.


 

Voici les preuves ainsi que les paroles des savants concernant ce point :


  • Ibn Abbas Rapporte : " Une femme vint au prophète et lui dit: ma mère avait fait le veou, avant de mourir, d'accomplir le hajj, pourrai-je le faire à sa place ?. il dit " Oui, accomplis le hajj à sa place, vois-tu si ta mère devait une dette à autrui l'aurais tu payée ? remboursez ce qu'Allah vous doit, car c'est envers lui qu'on doit être certainement en règle".

    ( Sahih Boukhari n°1852 )

    • Ibn 'Abbas rapporte qu'un homme est venue voir le messager d'Allah au sujet d'un homme nommé Shoubrama ,le messager d'Allah lui avait dit: « Qui est Shoubrouma? » et l’homme avait répondu: « Un de mes frères. » Et le Prophète (Salla Allahou Alaihi Wa Sallama) avait poursuivi en disant: « As-tu fait le pèlerinage pour toi-même? » « Non. » avait dit l’homme. « Fais-le d’abord pour toi-même ensuite tu le feras pour Shoubrouma. »

      ( Rapporté par Abou Dawoud dans ses Sounan,Hadith Authentifié par Cheikh Al-Albani dans Sahih Sounan Abou Daoud n°1811 )

      • Cheikh otheimine : " Oui il est permis d'accomplir la 'Omra ou le Haj en faveur d'une personne decedée [..] "

      Source:Fatawa Arkane Islam p 506.


      • Cheikh Ibn Baz mentionne : " Les récompenses des oeuvres accomplit par les vivants qui profitent aux morts sont uniquement ceux dont [ le coran et la sounnah ] à démontrer qu'ils peuvent profiter aux morts."

       Le prophète à dit "  Lorsque l'enfant d'Adam meurt, ces actions prennent fin, si ce n'est une aumône cotinuelle, une science utile, ou un enfant vertueux qui invoque Allah pour lui " [ Note : Hadith Authentique raporté notament par Mouslim dans son sahih, Boukhari dans Adab Al-Moufrad et authentifié par Cheikh Al-Albani dans sahih Sounnane Abou Daoud ]


      Et d'autres Ahadiths rapportés concernant ce sujet démontrent que les morts peuvent tirer profit de l'aumone, de l'invocation, du pelérinage, de la'Omra des vivants [...].


       Source : Majmou Fatawa Cheikh Ibn Baz vol 13 p 249.

      Lajna Da Ima mentionne : " Il est permis d'accomplir le Hajj ou la Omra à la place d'une personne decedée, ou bien d'un musulman encore vivant, mais qui est dans l'incapacité physique d'accomplir le Hajj à cause d'un âge avancé ou d'une maladie dont il a perdu l'éspoir d'en être guerit".

      Source:  Majmou Fatawa Lajna Da Ima Vol 11

      Lajna Da Ima précise également que :

      • Le musulman ne peut accomplir le hajj à la place d'un autre qu'aprés l'avoir fait pour lui même.


      •  Il est interdit d'accomplir le Hajj en faveur d'une personne morte dans la mécreance.


      •  Il est permis d'éffectuer le haj à la place d'un mort, même si ce defunt durant son vivant n'était pas concernée par l'obligation du Haj à cause de sa grande pauvreté.


      •  Il est permis de se faire payer pour accomplir le haj à la place d'un autre, Toutefois, la personne doit être animé de la volonté de participer à une bonne action et d’en profiter pour effectuer des pratiques cultuelles dans le noble sanctuaire, il ne doit faire de l’acquisition de l’argent son objectif unique.


      • Effectuer le Haj à la place de son père ou sa mère decedée fait partie de la bienfaisance dont Allah mentionne dans le verset suivant :  "Nous avons commandé à l'homme (la bienfaisance envers) ses père et mère; sa mère l'a porté (subissant pour lui) peine sur peine: son sevrage a lieu à deux ans. "Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes parents. Vers Moi est la destination. "

      Source: Majmou Fatawa Lajna Da Ima Vol 11