TOULOUSE

05.62.86.90.28
2 Allée de Bellefontaine

DREUX

02.37.15.17.41
6 Avenue de Melsungen

IVRY SUR SEINE

01.49.87.70.21
32 avenue Pierre Semard

Séjours linguistiques

Toutes les circuits halal

Actualités Hajj et Omra

Félicitation au champion Bilel Bouhouch le titre du OCTA IN MAX MUAY THAI
Le 12 février, à la ville de Pattaya Bilel Bouhouch originaire de la ville de Gabès du Sud Tunisien, et pris en charge par l’agence Go-Makkah a gagné le titre du...

Conseils pour le Hajj

Conseils pour le Hajj

Santé

 Évitez tout contact avec les animaux, mêmes familiers : La rage est très répandudans le monde. Même si son principal vecteur est le chien, tous les mammifères (chats, singes, chauves-souris, fennecs, chameaux,…) peuvent transmettre le...

Salle des médias

Salle des médias
GO-Makkah, fidèle au rendez-vous du «Salon Hajj et Omra en Europe 2010», a enregistré une présence remarquable saluée par l'enthousiasme des visiteurs de notre stand et de nombreux contacts avec les professionnels.

Nouveau

GO-MAKKAH

Réalise pour vous votre site web en marque blanche

École du Hajj

Les mérites des dix premiers jours de Dhû Al Hijja
Par Ses Faveurs et Sa Grâce, Le Seigneur a offert à ses pieux serviteurs - à certaines périodes de l’année - de nombreuses occasions durant lesquelles ils ont...
<< Retour

Fatawas Al Hajj online: Mina


  • Ne pas passer les nuits de tashriq à Mina :

     

Passer la nuit à Mina pendant les jours de Tashriq est un devoir selon la majorité des jurisconsultes. Celui qui s’en abstient sans excuse, doit effectuer un sacrifice d’expiation. Pour y passer la nuit, la majorité des jurisconsultes estiment qu’il suffit de passer sur place la majeure partie de la nuit. Encyclopédie juridique, tome 17 p. 58.

L’abandon du séjour nocturne à Mina comporte deux cas : le premier est excusable. Cheikh Ibn Baz a été interrogé à propos du cas de celui qui ne peut pas passer la nuit à Mina pendant les jours de Tashriq,et il a dit : « Il n’encourt rien, compte tenu de la parole du Très Haut : « Craignez Allah autant que vous le pouvez ». Ceci concerne l’abandon dû à la maladie, à l’inexistence d’une place ou à d’autres excuses légales comme celles qui entravent les agents chargés de l’approvisionnement en eau des pèlerins, les bergers et ceux qui leur sont assimilés.

Le deuxième cas est celui du pèlerin qui, sans aucune excuse, s’abstient de passer lesdites nuits à Mina. A ce propos, Cheikh Ibn Baz (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Tout pèlerin qui s’abstient de passer les nuits de Tashriq à Mina sans excuse aura omis une pratique instituée par le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Salam) par l’acte et par la parole et à travers la dispense qu’il a accordé à des gens excusables comme les bergers et les agents chargés de l’approvisionnement en eau des pèlerins. Or qui dit dispense dit exception à la règle bien établie ». Voilà pourquoi l’on a considéré le fait de passer la nuit à Mina pendant les jours de Tashriq comme l’une des obligations inhérentes au hajj selon le plus juste des deux avis émis par les ulémas à ce sujet. Celui qui l’abandonne sans une excuse légale devra verser le sang d’un sacrifice d’expiation. En effet, il a été rapporté de façon sûre qu’Ibn Abbas (P.A.a) a dit : « Tout pèlerin qui abandonne une pratique ou l’oublie, doit verser le sang d’un sacrifice ». Un seul sacrifice suffit pour expier l’abandon du séjour nocturne à Mina ». Voir Madjmou Fatawa Cheikh Ibn Baz (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) Tome 5 p. 182.

Le pèlerin égorge l’animal à sacrifier et en distribue la viande aux pauvres et s’abstient d’en manger.

Allah le sait mieux.

 

  • Erreurs commises lors du déplacement vers Mina et au cours de la nuit qu'on y passe avant de partir pour Arafah:

«Fait partie des erreurs en question ce qui suit: certains pèlerins ne prononcent pas la talbiyya (Labbayka Allahoumma labbayka, etc) à haute voix, bien que cela soit recommandé. C'est ainsi qu'on voit passer des vagues de pèlerins sans entendre personne proclamer la talibiyya, ce qui est contraire à la Sunna et partant opposé à l'ordre donné par le Messager d'Allah (Salla Allahou Alaihi wa Salam) à ses compagnons. En effet, la sunna en matière de talibiyya consiste à ce que le pèlerin la prononce à haute voix, pourvu de ne pas se donner de la peine. Qu'il sache que toute chose qui l'entend, fût il une pierre ou de la boue, témoignera en sa faveur au près d'Allah Transcendant et Très Haut au jour de la Résurrection. Fait partie encore des erreurs le fait que certains pèlerins se rendent directement à Arafah sans passer la nuit à Mina. Cela  est certes permis, passer cette nuit à Mina n'étant pas un devoir pour le pèlerin. Mais il vaut mieux le faire pour se conformer à la sunna reçue du Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) donc de se rendre à Mina dès le milieu de matinée du 8e jour et d'y rester jusqu'au lever du soleil du 9e jour car le Messager d'Allah (Salla Allahou Alaihi wa Salam) l'a fait et dit:«Apprenez vos actes de pèlerinage de moi.« (Rapporté par Mouslim,1218). Si le pèlerin se rend de La Mecque à Arafah sans passer la veille à Mina, il n'encourt rien, compte tenu du hadith d'Orwa ibn al-Moudharris selon lequel il s'était adressé au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salam ) au sortir de la prière de l'aube du jour de la Fête à Mouzdalifa pour lui dire:


  • « J'ai épuisé ma monture et me suis fatigué ; il n' y a pas une montagne (de la zone Arafah) que je n'ai pas escaladée.. Mon pèlerinage est il valide?

-Quiconque a assisté à la prière que nous venons de célébrer, et reste avec nous jusqu'à notre départ, après s'être retrouvé à Arafah au cours de la  journée ou de la nuit passées, aura bien accompli son pèlerinage .» Dit le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salam) (Rapporté par Abou Dawoud,1950). Le Messager d'Allah (Salla Allahou Alaihi wa Salam) n' a pas mentionné le fait de passer la nuit du neuvième jour à Mina, ce qui prouve que cela n'est pas un devoir. Fait partie encore des erreurs commises  au 8e jours à Mina le fait que certains pèlerins regroupent et raccourcissent les prières  en réunissant dhohr et asr (d'une part), et mahghrib et isha (d'autre part), ce qui est contraire à la Sunna. En effet, ce qui est institué lors du séjours à Mina, c'est de raccourcir les prières à quatre rak'a sans les regrouper. Voilà l'enseignement qui découle de la Sunna du Messager d'Allah (Salla Allahou Alaihi wa Salam). S'il est vrai que le regroupement des prières est autorisé étant donné qu'on est en étant de déplacement, comme le voyageur, il est tout aussi vrai qu'il est préférable pour ce dernier d'accomplir les prières normalement quand il s'installe quelque part et de ne regrouper les prières que pour une cause réelle. Or à Mina, aucune cause ne justifie le regroupement de prières. C'est pourquoi le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salam) ne le faisait pas. Mais il raccourcissait les prières à quatre rak'a telle dhohr, asr et isha qu'il ramenait à deux rak'a, tandis qu'il maintenait les prières du  maghrib  et du fadjr telles  quelles et à leurs heures respectives.»

Madjmou' fatawa d'Ibn Outhaymine (23/16).